Les NTICs au service du pastoralisme

Systèmes d'Information des Transhumants (SIT)

Les NTICs au service du pastoralismeIMG 0807

ICD Mali et VSF/B à pied d’œuvre pour la mise en place d’un système d’information à l’endroit des transhumants dans les cercles de Nioro et Nara.
Le processus qui a été lancé au Mali depuis le mois d’Avril 2017 par les 2 ONGs s’inscrit dans le cadre des activités du BRACED (Programme de Renforcement de la Résilience et de l’Adaptation aux Episodes Climatiques Extrêmes). Il vise à améliorer les mécanismes existants d’information grâce à l’utilisation des NTIC.

Il s’agira concrètement de mettre à la disposition des éleveurs transhumants un système leur permettant d’avoir les informations en temps réel, à partir de leurs téléphones, sur les aspects en lien avec le pâturage, l’eau, la santé animale, le marché et la sécurité. 

Le dispositif nécessite l’implication de plusieurs catégories d’acteurs notamment, le Ministère de l’élevage et de la Pêche, les Directions Régionaux de l’Elevage (services vétérinaires et services des productions et industries animales), les Services Techniques Déconcentrés de l’Elevage (services vétérinaires et services des productions et industries animales), les cabinets vétérinaires, les radios communautaires et les éleveurs eux même.
Ces acteurs interviendront, chacun en fonction du rôle qui lui sera confié, dans la collecte, le traitement, la validation et la diffusion des informations.
IMG 0762

Un point focal est identifié à chaque niveau pour assurer la liaison avec les autres structures.
Le système est fait de telle sorte que la collecte des informations soit possible à partir des téléphones classiques mais aussi des smartphones. Pour faciliter le travail aux éleveurs qui sont aussi des acteurs de collecte de données, les questionnaires ont été traduits dans les quatre langues locales parlées dans les deux cercles prévus pour la mise en marche du dispositif (Nioro et Nara). Il s’agit du Bambara, du Pular, du Soninké et du Maure.
Chaque éleveur désigné comme collecteur de données a reçu pour l’occasion un téléphone classique à partir duquel il sera périodiquement appelé par le serveur pour renseigner le formulaire en suivant les instructions dans la langue qu’il aura préalablement choisi.
Quant aux services techniques concernés (services vétérinaires et services des productions et industries animales), ils feront la collecte à partir des smartphones en répondant aux questionnaires de façon périodique à l’aide d’une application préalablement installée sur l’appareil.
Le Ministère et les Directions Régionaux assureront la validation des informations collectées et traitées avant de passer à la diffusion qui se fera sur le serveur vocal et les radios communautaires (dans les 4 langues parlées dans ces zones). Ces structures ont également reçu les équipements prévus à cet effet.
Pour la bonne marche du système plusieurs séances de travail ont été organisées avec les acteurs impliqués à Nioro, Nara et Bamako. De l’identification des sites de collecte d’informations à la formation sur les applications de collecte, traitement et validation des données en passant par l’identification des collecteurs de données et des points focaux.
Le dispositif qui sera opérationnel en début 2018 dans les cercles de Nioro et Nara permettra aux transhumants d’avoir les informations non seulement à partir d’un numéro de serveur vocal qui leur sera fourni mais aussi via les radios communautaires dans les zones dédiées.

IMG 0789    IMG 0803