ICD Mali renforce les capacités de l’équipe de mise en œuvre du projet Albarka pour un meilleur démarrage des activités

DSC00184En effet, du 11 au 14 Janvier 2018 une mission de ICD Mali, représentée par Dr TRAORE Fatoumata SAMAKE et Dr Amadou Moctar DIALLO, a apporté son expertise à l’équipe de mise en œuvre du projet Albarka en ce qui concerne l’octroi de noyaux de caprins aux ménages vulnérables.
Cet accompagnement de ICD Mali également concerné les mandataires (vétérinaires privés de la commune de Korombana) qui seront chargés du suivi sanitaire des noyaux octroyés.
Il faut noter que le projet Albarka est mis en œuvre par Agronomes et Vétérinaires Sans Frontières (AVSF chef de file) et ses partenaires Initiatives Conseils Développement (ICD Mali), Vétérinaires Sans Frontières Belgique (VSF-B) et l’Association de Développement Endogène au Sahel (ADESAH) dans les Régions de Tombouctou, Gao et de Mopti.
Il s’inscrit dans le cadre du Programme de Renforcement de la Résilience à l’Insécurité Alimentaire et Nutritionnelle dans les régions du Nord du Mali (Programme KEY) financé par la Commission européenne.
L’objectif global de l’action est de contribuer à l'augmentation du revenu des ménages vulnérables à l’insécurité alimentaire par l'amélioration des capacités de production et la valorisation du potentiel agro-pastoral tout en améliorant le statut alimentaire et nutritionnel des femmes et des enfants de moins de 5 ans et en contribuant au système d'alerte précoce et la prévention des crises.
Après une phase préliminaire (phase d’inception), la mise en œuvre des activités proprement dites a démarré et l’octroi de noyaux de caprins aux ménages vulnérables en est une.
C’est pour mener à bien cette activité que l'équipe de mise en œuvre du projet à sollicité un appui de ICD Mali qui a déjà une expertise avérée en la matière.
Notons que le projet Albarka intervient dans la région de Mopti et plus précisément dans les cercles de Mopti (commune de Korombana) et Douentza (commune de Dangol Boré et Djaptodji).
Au total, 2400 caprins devront être distribués à 600 ménages très pauvres avant la fin du projet.
ICD Mali un acteur au service du monde rural